18 juil. 2010

Reprise des clefs

Changement de narrateur pour ce billet un peu spécial. En tant qu’amoureux de l’Ermitage, l’équipe du PGC m’a fait l’honneur de me confier les clefs du blog. C’est donc avec une joie non dissimulée que je prends les rênes ce mois-ci d’un de mes blogs favoris.
Même si le rythme des peintures y a un peu ralenti, le théâtre a quelques habitués inlassables dont les JEANSPEZ font partie… Amateurs du mur extérieur, c’est en équipe qu’ils viennent régulièrement donner un nouveau souffle à la façade du spot avec des couleurs par milliers.











Ici avec ADOR, MARTIAL cerne le perso inquiet de son compère avec ses crânes méxicains .







C’est en pleine action qu’on les a trouvés sur ce mur ambiance têtes de morts sur l’intégralité de la façade avec CLONE.

















A l’intérieur, c’est IDAS et SOAT qui se sont collés au mur… Ambiance poitevine assurée et mélange de lettrages original tout en tracé direct.



Ça n’a pas suffit au bonhomme qui, cette fois-ci est revenu accompagné de PONZ, lui aussi VTP et habitué du spot.







Après quelques semaines d’éloignement, grandes retrouvailles pour l’Ermit et moi. On a donc bien arrosé ça…et pas qu’une fois !
1er mur, avec YAK et FRIGO ambiance chien chaud, bière chaude.









Toujours avec FRIGO

















On prend les mêmes et on recommence, encore et encore.













Changement de blaze pour FRIGO qui devient WOBLE, qui s’est découvert une passion pour la calligraphie mais pour qui la bière est toujours chaude.





En voilà un autre d’abonné au théâtre, ONEA, qui, comme les JEANSPEZ est un aficionado de la façade et du rouleau dégoulinant.



Cela fait quelques mois que l’on voit pousser ces flops et autres chromes un peu partout dans, et sur le théâtre. Il s’agit de CORTE, qui est du genre à en remettre une couche car à chaque passage c’est seulement après 3-4 pièces qu’il prend la fuite.







Malheureusement, son blaze m’échappe mais ça en jette !





KOUKA continue sur sa lancée avec ses collages de guerriers indigènes, toujours bien placés.



MEYERS, autre colleur mais dans un style différent nous signe un perso entre l’homme et le cerf.



Lapin vénère et lettrage flashy, un bel ensemble que l’on a trouvé un peu plus bas dans la rue. (si quelqu’un sait qui c’est…)



BONER a signé une très jolie pièce arrondie et colorée dans un style simple et original.



JEKIZ fait partie des acharnés du spot dans lequel il pose très souvent avec ses potes du HEV.



ECROU et SAREK sont également passés par là avec un mur bien accordé.



WEL a donné un visage à la rue.



TNI


FINT


JPM avait préparé un petit pochoir humoristique pour l’occasion



Retour de TZIGANE qui s’était fait discret ces derniers temps.



ASHER, TRYSH, MENO , SKROS, BLO (pas le DMV), CRAI, FLEMAR, SHEIK, ROBER, ZENIR, TEURK et bien d’autres, il y a du passage à l’Ermitage et ça fait plaisir.























Un grand merci à Thias et à l’ensemble du PGC pour la liberté laissée pour cet article ainsi que pour leur expo « GIVE ME A WALL SO I CAN ESCAPE » qui, je le rappelle se déroule au 190 boulevard de Charonne jusqu’au 24 juillet.
Billet by Saner
Pix by Thias, Saner, Ponz

3 commentaires:

Anonyme a dit…

la tof avec totoro et le graff bleu/vert ,c'est edgar du 112G

Triangle a dit…

Ca inspire

Quatre-Vingt-Dix-Neuf Pour Cent Le Fanzine a dit…

Impressionnant toutes ces photos, ça bouge bien moins maintenant j'ai l'impression...